facebook icon
Rechercher
Choisissez votre langue :
Wählen Sie Ihre Sprache :

Note de conjoncture - Banque de France

Grand Est - Février 2024 En février les cadences de production, dans l’industrie, progressent pour l’intégralité des branches après un mois de janvier plutôt calme. Bien que les entrées d’ordres soient plus nombreuses, les carnets de commandes présentent des niveaux structurellement bas pour plusieurs sous-secteurs. Cette situation incite les industriels à la prudence. Ces derniers limitent les recrutements par manque de visibilité et également, pour plusieurs d’entre eux, par une insuffisance de trésorerie. Ils prévoient au mieux un maintien des volumes actuels pour les semaines à venir. Tirées par une demande une nouvelle fois dynamique, les entreprises du secteur des services marchands enregistrent une augmentation du courant d’affaires. Les moyens humains s’étoffent légèrement et uniquement dans certaines branches (par exemple : travail temporaire ou les activités d’ingénierie technique). Les prix des prestations connaissent une revalorisation modérée. Les liquidités sont à l’équilibre mais elles font défaut sur plusieurs activités comme l’hébergement restauration ou l’ingénierie technique. Les prévisions tablent sur un accroissement de la demande et la poursuite des embauches. Dans le bâtiment, les chefs d’entreprise constatent une augmentation des mises en chantier mais cela reste en deçà des standards passés notamment pour la branche du gros œuvre. Les effectifs sont assez proches de ceux de janvier. Les carnets de commandes apparaissent convenables pour le second œuvre et ils doivent être renforcés pour le gros œuvre. Les perspectives s’orientent vers une stabilité de l’activité avec une augmentation limitée du personnel.

> Voir la note complète

Strasbourg Alsace Place Financière & Tertiaire

L’Association « Strasbourg Place Financière » constituée en décembre 1991, sous l’égide des Banques régionales ayant leur siège social à Strasbourg, a pour vocation de promouvoir la place de Strasbourg, capitale européenne, et d’organiser des manifestations transversales regroupant l’ensemble des acteurs concernés par les métiers de la Finance et du Chiffre et assimilés.

Elle est soutenue par les collectivités territoriales : Strasbourg Eurométropole, CEA, Région Grand Est. Elle est régie par les articles 21 à 79 du Code Civil Local. Elle est indépendante et couvre par des cotisations l’ensemble de ses charges. Les adhésions sont examinées et validées par le Bureau de l’Association (le bulletin d’adhésion peut être téléchargé en ligne sur le site).

> EN SAVOIR PLUS